Un petit geste pour défendre nos droits!

Publié le par ¤ AngeL ¤

"Il en coûte entre 200 et 300 euros à un propriétaire de chien dit "dangereux" pour tenter de sauver son chien...

Vous pouvez l'aider à sauver son compagnon avec... seulement 54 centimes !


Avec la loi de juin 2008, il en coûte en moyenne 200 à 300 euros, entre l'évaluation de son chien et la formation à suivre, à un propriétaire pour se mettre en conformité avec la loi...

Encore faut il qu'on lui en laisse le temps !
Les textes d'application de cette loi sont sortis avec un an de retard :
au lieu des 18 mois prévus, les propriétaires n'ont eu dans les faits qu'à peine six mois pour se mettre en règle.
Pire encore, les formateurs habilités à les former sont aujourd'hui (5 octobre 2009) à peine 60 au niveau national !
Comment peut on croire que 250.000 propriétaires pourront se former auprès de 60 formateurs en 3 mois ???


Le problème c'est que si un propriétaire n'a pas pu suivre la formation, il ne peut obtenir le permis de détenir son chien avant le 31/12 et risque donc de voir celui-ci euthanasié !
Même si cela paraît invraisemblable, il faut donc convaincre le Ministère de l'Intérieur de reporter d'une année la date du 31/12/2009.

Vous pouvez apporter votre aide concrète !

Pour cela, il suffit tout simplement :
- d'imprimer le courrier ci-dessous SANS EN MODIFIER LE CONTENU ;
- d'ajouter vos coordonnées ;
- de le mettre dans une enveloppe timbrée à 54 centimes ;
- de le poster ;
- de nous signaler votre démarche à info@against-bsl.eu afin que nous puissions montrer et rapporter l'ampleur de ce mouvement.

Ca ne vous coûte (presque) rien, ça vous prend 3 minutes et cela peut sauver des chiens, réellement !"




Téléchargez la lettre au format PDF ou Word à cette adresse:
http://www.against-bsl.eu/54_cents.htm


Initiative du 4C, Collectif Contre la Catégorisation des Chiens.

Publié dans Les Chiens et la Loi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

amoudru 23/10/2009 10:40


Malgré le fait d'avoir envoyé la lettre que j'ai imprimé, je suis déçu de constater que le ministre est refusé notre demande à tous.

On se dit le pays des droits de l'homme mais certainement pas des molosses, ce que je regrette, c'est qu'ils n'ont pas le droit de vivre avec les humains ; comme le disait un Internaute, le défaut
c'est que le molosse fait trop confiance en l'homme particulièrement quand on c'est qu'ils ont sauvé des vies humaines, j'ai vraiment honte de vivre dans un pays comme la France


¤ AngeL ¤ 23/10/2009 23:20


Avis que je partage bien entendu!
Les problèmes ne sont jamais traités à la source, encore faut-il trouver les vrais problèmes...

Pour ma part je suis bien trop blasée pour ressentir de la déception, je n'ai de place que pour le dégoût! :-(